Despedida de año en la costa

Passée navidad,  tiempo d’aller à la Costa caribe, fuir la froideur de Bogotá.

Le plan initial, m’en aller en reconnaissance rendre visite à mon amie Marian, en espérant mon Ami Carlos qui devait venir avec sa chérie pour le nouvel an, et ensuite travailler le premier weekend de janvier en Santa Marta. Et moi en attendant voyager autour avec Marian, car à Barranquilla il y a peu pour faire.

Le lendemain de mon arrivée, après un premier souper avec Marian, tous les plans sont bousculés… Marian au final doit travailler, et Carlos pour payer moins cher a pris son avion pour le 3 janvier !
Me voilà donc à Barranquilla, à devoir voyager solo, et le soir capter mon amie.
Le second objectif caché de ce périple, étant de rencontrer la douce Shakira, qui se trouvait peut-être là pour les fêtes de fin d’années, après tout Barranquilla est sa ville de naissance.

Barranquilla, est aussi connue pour être la ville où se jette dans la mer le Río Magdalena, le plus important fleuve de Colombie. Ma première marche a donc été d’aller voir cette symbolique embouchure, et d’y aller en marchant et non en moto taxi ou bien en machine sr rail prévu à cet effet pour les touristes. Il faisait alors bien 30 degrés.

Je prend donc un bus de ville, buseta, et demande au chofer de me laisser au bario Las flores, que je dois traverser avant de longer la digue menant à l’embouchure. Or, il ne l’a pas fait, et voilà où il m’a laissé…

 

 

En plein milieu de l’autoroute !
Je prend donc un autre bus en sens inverse et je pause au bon endroit.

Je traverse le beau quartier un peu pauvre de las Flores, et après une petite demi heure, j’aperçois le fleuve, et décide logiquement de le longer Il est 11heures. Il fait chaud. Heureusement mon fidèle chapeau est là pour me protéger.

Je marche.. Je marche… je me refuse aux offres de motos passant auprès de moi… je marche.. je marche.. tout droit, tout plat.


Après 30, 45 minutes, j’arrive à un sur la digue, avec à ma gauche, el mar Caribe, à ma droite, le fleuve !
Je marche, je marche.. 30minutes après environ, la digue se rétrécit et il ne reste plus que l’espacement des rails au milieu des pierres, et un bonhomme au chapeau, marchant tout droit comme dans Stand By Me...
Petite pause car comme un voyageur bien préparé je n’embarquai pas d’eau..

Et ça repart ! Je marche, Je marche, au bout d’une heure, j’arrive enfin au bout, avec un village de pêcheur, quelques cahutes jalonnant la digue, et vendant boissons et autres mets pour les touristes venus sur le chariot à rails. Un peu de marche pour passer les pierres, car le chemin n’est plus bien propre, pour arriver enfin au bout, au dernier pilier !! Mission accomplie ! Environ 2h45 de marche sous 30 degrés.. avec du vent. Une bien agréable ballade !

 

 

A gauche le Rio Magdalena a droite el mar caribe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour, je pause a boire un coup et reçoit la visite d’un ami…    ⇓

 

Un peu après, de retour sur la digue, à marcher… mais cette fois une petite pause sur une place adjacente à la digue, seul… Tran-qui-lo !

 

 

 

 

 

Une fois rentré au quartier, je pause manger un bout, avant de rejoindre mon hostal en bus, à la tombée de la nuit !

Une sortie de 8heures in fine. Une fois à l’Hostal, je jette un oeil sur la toile, et je vois que la digue, construite en 1914, est longue de 13km… plus l’entrée dans le quartier etc, une petite trentaine de km… le repos fut mérité le soir !

Or, le soir, je me capte avec Marian, qui après le repas décide de m’emmener danser la salsa, dans un bar très réputé de la ville ! la Troja ! Bar reconnu d’utilité publique par la mairie de Barranquilla…. qui a même sa propre webradio etc…aqui
Ce fut donc salsa jusqu’à 2heures !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *