Cartag’aime [3]

Troisième jour à Cartagène, temps d’aller apprécier ses plages paradisiaques, sur la presqu’île de Baru (cf carte). Nous avons loué une voiture, pour ne pas dépendre de tours et être libre de temps.  Vers les 9heures Daniella et moi son chauffeur partons donc pour el Aviario nacional, un refuge pour oiseaux, de protection et de conservation des espèces. Car la Colombie est le pays du monde accueillant le plus d’espèces d’oiseaux au monde, avec le recensement de 1830 espèces, des aigles … aux Pixis.

Une ballade de 2heures conclue par un show léger de démonstration de vols de diverses espèces, toucans, rapaces, etc. Ouvert en 2012, le parcours consiste en de grandes cages spacieuses, reconstituant des habitats naturels des espèces (mangrove, jungle, désert, etc..). Parcours initiatique et très bien présenté, très éducatif, ça change de la plupart des musées colombiens, pour une fois. Un peu cher, mais pour la bonne cause.. 

enfin, le plus drôle de l’histoire, c’est que sur le parking, il y a un restaurant… restaurant de la chaine Kokoriko, chaine de poulet frit colombienne…

A la fin de la visite, cap à quelques kilomètres de mauvaise route, à la Playa Blanca

Repas un peu cher, 20 000 pesos (7€), plages en pleine saison remplies de touristes occidentaux, heureusement on était en basse saison… Puis le repas, c’est Mojarra un poisson local frais, et la cantinière t’ouvre sa glacière, et tu choisi le poisson frais qu’elle va te vider et te cuisiner, avec du Riz au coco et autres légumes… Puis le cadre n’est pas à plaindre non plus.

Le reste de l’après midi fut baignade, sieste, et ballade sur la plage jusqu’au coucher du soleil qui nous a fait rentrer à l’Hotel, à 1h20 de route, pour environ 30km…. Les images parlent pour le coup mieux que les mots.

 

                 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *