Un trio costeño [3]

Palomino !

Pour certains, l’une des plus belles plages de Colombie. Pour d’autres, une plage. Pour un voisin, la mer la mer, toujours recommencée. 

Tant et si bien que je n’ai pas de photos de cette plage. Si vous en voulez, cliquez ici

Palomino, à la base patelin le long de la route et autour du fleuve éponyme qui descend de la Sierra Nevada, la montagne. Avec l’arrivée du tourisme, c’est devenu un lieu d’hostals et de hippies, voyageant, avec des rues non goudronnées, et qui a grandi entre la route et la plage. Pour cela qu’un voyageur étourdi peut ne pas le remarquer sur son chemin. Peut de choses à faire si ce n’est plage et plage, et hamacs à 10 000 pesos (3€). 

Du fait de son accroissement imprévu, et que ça n’a pas d’entité politique, donc, pas d’eau courante, (notre hostal était ravitaillé par camion), pas de distributeur de billets, etc…

En accord au lieu, le programme fut plage, yoga pour les filles lecture pour moi, rigolades et jeux de cartes. 

Lendemain, après avoir souhaité bon voyage à Léa, Hélène, Mathilde et moi, avons fait la seule activité hors du commun au lieu, le tubbing, à savoir, descendre le Rio Palomino, en bouée et se jeter dans la mer.. En bouée, est un bien grand mot. C’était des chambres à air de camion ! Chacun prend la sienne, on monte sur une moto derrière, portant sa bouée, et après 20min de chemin, on met le cul dans l’eau et zou…

embouchure

Lendemain matin, cap à Cartagène des Indes

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *