Passant la ligne de l’Ecuador <2>

Lundi à Quito, sans le soleil, mais non plus sans la pluie, qui devait être au rendez-vous d’après la météo. le plan du jours, c’est visite du coeur historique, à pied depuis l’Hostal situé non loin de là, comme 20minutes, si ce n’est 25. La mémoire fait souvent défaut quand l’on découvre. 

On arrive au beau musée d’art moderne fermé pour l’occasion, et en continuant, arrivons à la basilique nationale, construite en 1912, de style gothique, et architectée par un français, du beau nom de …. Peu Importe, ou Importe Peu. Le curieux dans l’Histoire, sont les gargouilles, qui sont faites d’animaux locaux. (cf diapo). Les curetons ne rechignant jamais à une bonne occasion de voler les plus pauvres qu’eux, font payer l’entrée 2 dollars, c’est pour cette raison que vous ne trouverez pas ici de photos de l’intérieur. Cependant, toujours dans la même dynamique, ils font payer 2 dollars en plus, l’accès aux tours et au toit ! Jugeant que c’est une occasion rare, et que la vue en vaudrait sûrement la chandelle (faute de l’avoir posée à l’intérieur) l’on a payé. 

Bel édifice ma fois. Une fois descendu, cap au centre historique, visiter Plaza Grande (la place centrale de Quito), avec cathédrale, palais présidentiel, et tutti cuenti. Après avoir bien marché comme une bonne heure, arrive 15heures, et ses trente minutes passées. Heure de trouver un repas, ce qui fut fait. Soupe, plus plat plus jus pour 2 dollars ! impec’

Pour terminer la journée de marche entamée depuis le matin même, l’on monte à Panecillo ! Une colline divisant le centre et nord du Sud de Quito. Car Quito est en effect construit entre 2 montagnes, dans une vallée que l’urbanisation rend désormais étroite. Donc la ville se situe toujours du Nord au Sud. Et comme tout lieux haut de n’importe quel endroit où ils y ont mis leurs nez, les religieux ont posé là une vierge. Petite heure de marche en plus pour admirer une belle vue à  360 sur toda la ciudad !

Petit saut dans le temps pour concentrer les savoirs sur Quito.

Trois jours après ce lundi, le vendredi, de retour à Quito avec 25ans dans les jambes, on décide d’aller au lieu touristique incontournable de la ville, La Mitad del Mundo.  Lieux symbolique plus qu’esthétique, la Mitad del mundo est principalement un lieux où les touristes gringos payent 5 dollars pour prendre une photo une jambe Hémisphère Nord, une jambe Hémisphère sud. Cependant, le lieux s’aggrémente d’un musée sur le cacao national assez bien fait, un musée sur chaque région du pays assez bien fait et une salle où ils expliquent le processus de fabrication de la bière assez bien fait, malgré todo. Avec d’autres activités plus ou moins ludiques et thématiques, cela laisse de quoi passer une bonne après midi. 

Le lieux, a initialement été construit en 1912 pour rendre hommage aux différents scientifiques de l’époque, principalement payés par Louis XV en 1736 qui on fait une excursion en Ecuador, pour mesurer le rayon terrestre. Le plus célèbre es De la Condamine. Tous ou presque moururent dans l’amazonie un peu plus tard. Dans les années 90, de ce lieux loin de Quito (1h30 au nord en bus auj), le gouvernement equatorien, a vu l’opportunité d’en faire un lieux touristique, a emménagé le parc et autres paillottes de briques, pour en faire un monument touristique. Résultat qu’aujourd’hui c’est le monument le plus visité du pays !

[metaslider id=1499]

 

Lendemain samedi, Daniella retourne à Baranquilla pour faire avancer l’économie de son pays, et moi poursuit mon périple vers le sud, côte pacifique à 8heures de bus rejoindre un compagnon de route, qui est depuis 9 mois à Portoviejo, Simon.`

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *