Passant la ligne de l’Ecuador

Dans l’objectif approchant de mon anniversaire, un quart de siècle approchant, l’initiative a été prise avec Daniella d’aller en Ecuador, lui donner son premier tampon sur le passeport. 

Je prend les devants pendant que madame travaille, pour prendre les devants, voir les copains à Bogota, en l’attendant vendredi  pour aller à quito samedi, 9h. Marathon pour dire bye bye à tod@s, récupérer Daniella à minuit, dormir une paire d’heures et 10 plus tard, nous nous retrouvâmes à Quito, Ecuador !

Un grand Ami, tupac, Franco-équatorien,  vivant en France, mais ayant son papa équatorien, vivant en Ecuador. Ils nous a fait la grande amitié de nous recevoir avec sa dame, Marlène. Nous emmenant à notre Hostal, ils nous proposent de passer le weekend à Otavalo, ville à 2heures au nord de Quito, reconnue pour ses artisanats, d’objets de pulls en alpacas, etc. Particulièrement, le weekend où la place centrale se remplie de stands, avec les rues adjacentes avec.

 

 

Sur le chemin, on pause à la laguna de San Pablo, au pied du volcan Imbabura. Arrivée, à Otovalo, l’on déjeune puis se pause à un Hostal à 10 dollars la nuit. Visitant le beau patelin, les artisanats, mangeant une glace sur la place centrale, et assistant à une manifestation contre l’abandon des chiens ! Comme quoi le mode de développement apporte aussi les mêmes problèmes existentiels ! Ensuite, on chemina jusqu’au mirador du colibri (emblème national officieux), profiter d’une vue d’ensemble.

 

Le soir, avec ces cher Eduardo et Marlène, cap à Ibarra, capitale de la région, visiter de nuit, puis souper, tranquilos.

 

[metaslider id=1466]

 

Lendemain, après un desayuno continental bien copieux (oeufs, pain, etc), on visite le parc naturela autour d’Otivalo, voir la cascade de Peguche. Rare dans ces contrées, un parc super bien aménagé, de chemin de pierre et de murs adéquats, des panneaux indiquants les différents sites à visiter, et enfin.. la Cascada ! Sous un soleil qui à peine dardait ses rayons pour nos sourires. Prenant l’occasion de monter pour admirer la cascade d’en haut, le père de Tupac, Eduardo, natif du lieu, nous guide encore plus loin. Adieux pompes chaussettes, jeans, t-shirts, chapeaux ! En sous vêtement dans la rivière pour profiter d’un bain de cascade !! Wanderful !!

Terminant la promenade dans le parc, et après un bon déjeuner dominical équatorien, retour à Quito, dans l’hostal réservé pour la veille.  16 dollars la nuit, pour 2 dans un lieux.. type 70’s mais rénové, avec parquet, meubles en bois… et un LIT !!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *