5 dias al pacifico

Apres  une   semaine formidable dans les terres  avec Daniella, l’heure de la séparaton des chemins est venue (pas pour long). Je pars quant a moi sur la costa pacifica de l’Ecuador  (il n’y en a qu’une me direz vous), rejoindre  mon pote Simon, qui par hsard était la pour du travail, et venait de finir donc avait quelques jours de vacances, que l’on a passé au soleil. Arrivé a PortoViejo, ville qui comme son nom l’indique est dans les terres. Peut-ëtre d’aucun s’en souviennent comme la ville qui a recu le tremblement de terre de 7.8 le 16 avril 2016, qui avait fait tant parlé.

Le premier jour, on va  a la plage de Manta, dans le village de San Mateo  qui n’apparait pas sur la carte. Tranquilo, tranquilo. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le deuxieme, lundi, repos a Portoviejo, ou j ecris le blog, et lui termine des choses pour son travail. Repons, mais avec  visite du marché et de  la ville  quand meme.Le soir meme, on mange avec  ses amis,et assistons a la comme  de casualidad, a la commémoration  des 2ans du tremblement de terre, joué par l’orchestre philarmonique national, déplacé pour l’occasion.

Ils jouaient des musiques classiques mais aussi,  du folklore national,  tres  interessant. Depuis 2ans, beaucoup de fonds de l’aide internationale ont permis de grandes reconstructions, en particulier la création de 2 grands parcs, car la ville n’en avait pas. Ce qui est surprenant, c’est que a chaque coin de rue, presque partout les 4 maisons d’angles sont par terre, mais si l’on oubli le terremoto, l’on ne s’en rend pas compte. Malheureusement, si cela permet par la force des choses d’apportter un coup de modernisme a la ville, la plupart de l’aide reste justement sur la ville, et les cmapagnes alentour, sont oubliées alors qu’elles ont été autant touchées….

Pendant ce  weekend prolongé a PortoViejo, j’ai pu gouter les spécialités locales, Ceviche (préparation de poisson cru, avec oignon et citron), Encebollado (soupe de poisson aux oignons).

 

Le lendemain mardi, l’on prend le chemin de Puerto Lopez, un peu plus loin sur la route, hacia el sur, toujours sur le pacifique. En effet, me rendant ensuite au Pérou, cette option de voyage m’allaot le mieux, et convenait a  mon ami.

Arrivés pour l’heure du Ceviche, vers 13h,  l’on déjeune et  partons pour  le parque Los Frailes.  Petite réserve naturelle  a 10km de Püerto Lopez, ou l’on peut marcher depuis l’entrée 1h30 (sous 30degrés), pour suivre un sendero ecologico, et profiter de 2 miradors pour 3 plages. Arrivés vers 14h30 a l’entré, l’on s’est fait refoulé des 2 premieres plages, car le parc fermant a  17h, quelqu’un attend pour rassembler les gens sur la derniere plage avant de fermer . On a quand meme bien profité de la vue   et des plage ne vous inquiétez pas !

 

Apres un jus et une sieste  impromptue sur la plage tant le soleil nous avait cogné, un petit coucher de soleil nous a reveillé.

 

 

 

 

 

 

 

 

Lendemain, jusau’au dernier jour jeudi, Cap a Montañita, ville super connue plus loin, pour ses hordes de gringos et d’occidentaux tout permis, sa plage de surf et  son sens de la fete al’occidentale.. Tout pour plaire !  Mais étape incontournable  du chemin. Pour fuir ces misérables, on passe la journée a Olon, patelin a cote un peu moins touristique. au programme: Playa et coucher de soleil ! Mission accomplie !  Avec un joli cactus sur le chemin de la plage… Et a midi, soupe de crabe a la cacahuete, specialité eucuatorienne dont le nom m’a échappé en cours de route.

 

 

Soirée mémorable a Montañita, dans un bar, arrivé pour un concert de reggae, gratis, le bar s’est ensuite transformé en boite payante… sauf pour ous deja dedans. top.

Lendemain, comme toute la semaine, Ceviche, Playa et Billard ! Le trio gagnant.

Le soir, Simon prend le bus e 17h car il a encore 5h de route pour Portoviejo, et moi, je prend le bus de nuit pour Mancora, l’équivalent de Montañita mais au Perou, pour passer la frontiere et continuer mon voyage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *